En juin, j'ai eu la chance de m'envoler pour Vancouver afin de rejoindre Grégory pour une petite partie de son périple . Notre ...

Vancouver & Vancouver Island

/
0 Comments
En juin, j'ai eu la chance de m'envoler pour Vancouver afin de rejoindre Grégory pour une petite partie de son périple.

Notre premier jour fut consacré à la découverte de Vancouver, ville que mon partner in crime connaissait déjà. J'avais donc le beau rôle, celui de me laisser totalement guider sans devoir faire semblant de déchiffrer un plan.


Même sous les nuages bas, la ville a su dévoiler ses charmes. Les majestueuses Canadian Rockies ont les pieds dans l'eau et surtout, il y a le quartier de Granville Island et son marché couvert. Choisir à quel stand prendre son repas est clairement le choix le plus difficile de la journée.


Heureusement, la promenade au bord du port permet de digérer tout en regardant les hydravions décoller. Si vous avez un peu forcé, vous pouvez même louer un vélo pour parcourir une partie des quelque 200 kilomètres de sentiers du Stanley Park, proche du centre-ville.

Les hydravions et le Stanley Park en second plan, tandis que les Rockies se cachent derrière les nuages...!
Le ventre bien rempli, nous embarquons sur le ferry pour Vancouver Island, où nous avions prévu quelques jours de road trip. Après avoir visité la charmante ville de Victoria (nous ne sommes pas en Colombie-Britannique pour rien), direction fut prise pour la réserve naturelle de Pacific Rim. La route est bordée de rainforests, ces forêts très humides qui donnent une ambiance légèrement mystique à votre promenade.

Si vous ouvrez l’œil durant la traversée en ferry, vous pouvez parfois apercevoir des phoques
Victoria
La rainforest !
En découvrant la région, j'apprends avec étonnement qu'il s'agit d'un haut lieu du storm watching, une activité qui consiste à se blottir sur le canapé pour regarder la pluie tomber et l'océan se déchainer. Passée ma première surprise (à coup de "y'a qu'à venir en Écosse en janvier !"),  je saisis le concept et effectivement, pourquoi pas ?



Au fil des kilomètres, des arrêts et des randonnées, nous nous imprégnons de l'ambiance si particulière. Heureusement (selon mes standards), nous n'avons pas pu storm watcher, mais même sans cela, impossible de passer à côté de l'atmosphère si reposante de ce coin de Canada.


Juste en face, c'est les États-Unis et le parc national d'Olympic

Aucun commentaire :

Tous droits réservés. Fourni par Blogger.